OBJETS/L’appareil cinématographique Lumière des Musées Gadagne

Travail réalisé dans le cadre du cours « Culture historique : Patrimoine » par la promotion 2017/2018 des étudiants de Licence 1 Histoire de l’Université Jean Moulin Lyon 3 (enseignant : Tristan Martine)

LES AUTEURS

Le cinéma, également appelé le 7ème art, constitue aujourd’hui une industrie à l’échelle mondiale et a débuté il y a plus de 120 ans, avec l’aide de deux frères, qui étaient inventeurs. Auguste et Louis Lumière, nés respectivement en 1862 et 1864 à Besançon, sont deux ingénieurs français dont le travail prolifique a entraîné plus de 170 brevets. On leur doit notamment l’invention des plaques photographiques, appelées Étiquettes Bleues, en 1881. L’aventure du cinématographe, elle, commence en 1894 lorsque leur père, Antoine Lumière, assiste à une projection du kinétoscope encore incomplet de Thomas Edison. Pour lui c’est clair : l’image en mouvement, surtout sur grand écran, est une invention prometteuse !

Auguste et Louis Lumière
Source : Wikimedia Commons

L’APPAREIL CINÉMATOGRAPHIQUE

C’est en 1895, à Lyon, que les Frères Lumière déposent le brevet de leur nouvelle invention : le Cinématographe !

Le Cinématographe des frères Lumière
Source : musée Gadagne, N°1061

À la fois caméra et projecteur, cet engin permet de faire défiler environs 16 images à la seconde. Le mécanisme de la boite cinématographique – semblable à une machine à coudre qui avance, réalise son point, et recommence – imprime successivement les images sur un ruban perforé à l’aide de griffes. À la projection, le défilé rapide du ruban permet à l’œil de transformer une image fixe en mouvement !

Vue d’intérieur du Cinématographe Lumière
Source : Institut Lumière

LES PROJECTIONS

L’un des avantages du Cinématographe est que le spectacle n’est plus individuel mais collectif. Avec le Cinématographe, les frères Lumière vont devenir scénaristes et tourner plus de cent courts-métrages, dont « L’arrivée d’un train à La Ciotat » ou bien « l’Arroseur Arrosé », première fiction cinématographique. Le plus connu de ces courts-métrages est sans doute le premier qui fut tourné à Lyon et diffusé dans un petit comité restreint à Paris le 22 mars 1895 : « La sortie de l’usine Lumière ». Il s’agit d’une bande qui ne dure qu’à peine 50 secondes, filmée devant leur usine lyonnaise, et que ses réalisateurs ont minutieusement tournée ; le hangar devant lequel ils ont filmé est par ailleurs conservé à Lyon comme Monument Historique dans une rue qui s’appelle désormais : la « Rue du Premier film ». La première projection en public aura lieu plus tard, le 28 décembre 1895, au Salon Indien du Grand Café à Paris, et constituera le début de la révolution du grand-écran : le cinéma était né ! De nos jours, l’Institut Lumière, créé en 1982 au cœur de la Rue du Premier Film, se charge de la conservation et de la diffusion du patrimoine cinématographique : il organise notamment tous les ans, depuis 2009, le Festival Lumière avec la Métropole de Lyon, célébrant les nombreuses créations du cinéma et remettant à cette occasion le Prix Lumière pour ceux ayant contribué à son évolution.

Affiche d’une séance publique du Cinématographe
Source : Wikimedia Commons, Marcellin Auzolle, 1896

Par Solène ARNAUD

Sources et liens supplémentaires
https://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_et_Louis_Lumière
– https://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/evenements/les-freres-lumiere-tournaient-leur-premier-film-il-y-a-120-ans-214527
– 
http://www.institut-lumiere.org/musee/les-freres-lumiere-et-leurs-inventions/cinematographe.html
– 
https://www.gralon.net/articles/photo-et-video/photo-et-video/article-les-freres-lumiere–pionniers-de-la-photographie-et-du-cinema-1171.htm
– 
https://www.histoire-image.org/etudes/cinematographe-lumiere
https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Lumière
– http://www.festival-lumiere.org


Solène Arnaud

Étudiante en licence 1 à l'Université Jean Moulin à Lyon 3, promotion 2017. Travail réalisé dans le cadre du cours « Culture historique : Patrimoine »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.