ARCHIVES/Le fonds Guillaume Marie Delorme aux Archives municipales de Lyon

En 2004 la Ville de Lyon a acquis, avec une subvention des Archives de France et le parrainage de la Générale des Eaux (aujourd’hui Véolia), un ensemble de dessins qui constituent le fonds Guillaume Marie Delorme aux Archives municipales.

L’architecte G. M. Delorme (1700-1782), ainsi que ses dessins, ont déjà été présentés dans notre Bulletin1. Au fil du temps quelques études partielles ont été publiées pour des cas particuliers qui attiraient d’emblée l’attention 2.

Le temps est venu d’une étude complète, exhaustive dans la mesure du possible3. Le but de cet article de le faire savoir, en donnant le contenu du fonds, accompagné de quelques illustrations.

Le fonds Delorme est constitué de 126 feuilles de grand format (55×83 cm) : 118 feuilles figurent trente-cinq ouvrages d’art de l’aqueduc du Gier, parfaitement ordonnés d’amont en aval, les 8 autres intéressent trois ouvrages des aqueducs de la Brévenne et de l’Yzeron4.

Le fonds Guillaume Marie Delorme aux Archives municipales de Lyon © Archives municipales de Lyon

Le fonds Guillaume Marie Delorme aux Archives municipales de Lyon

Montages des dessins des trois ponts-siphons de l’aqueduc du Gier (4, 6 et 8 feuilles) © Archives municipales de Lyon

Montages des dessins des trois ponts-siphons de l’aqueduc du Gier (4, 6 et 8 feuilles)
© Archives municipales de Lyon

 

Vingt-quatre des 118 feuilles de l’aqueduc du Gier © Archives municipales de Lyon

Vingt-quatre des 118 feuilles de l’aqueduc du Gier
© Archives municipales de Lyon

 

 

Par Jean BURDY, de l’Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon

1  BMO n°5556 (18 octobre 2004), n°5582 (18 avril 2005), n°5704-5705 (20 et 27 août 2007).

2 Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, 2004-2005, p. 174-184. Et Revue L’Araire, n°141 (juin2005), 151 (déc.2007), 166 (sept.2011), 176 (mars 2014).

3  J. Burdy, Guillaume Marie Delorme, 1700-1782, Recherches sur les aqueducs de Lyon, construits par les Romains, Textes et dessins. Préface d’Anne-Catherine Marin, Archiviste de Lyon, éd. L’Araire, 272 p., 330 ill.

4  On peut remarquer sur le tableau ci-joint une ligne [R.1-R.2] entre crochets : il s’agit d’un cas exceptionnel sur lequel nous reviendrons ultérieurement.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 25/04/2016

    […] l’article du 21 décembre 2015, intitulé « Le fonds Guillaume Marie Delorme aux Archives municipales de Lyon », une note attirait l’attention du lecteur sur une ligne, la ligne [R.1-R.2.], de la liste des […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.