ARCHIVES/Une photographie d’un discours d’Édouard Herriot devant les Députés à Bordeaux en 1940 ?

Ou l’histoire d’une photographie vendue pour ce qu’elle n’est pas !

Édouard Herriot devant une assemblée
Tirage 39 x 23 cm, cliché anonyme, sd
Acquis lors d’une vente aux enchères en janvier 2015 (AML– 100ph_2_18)

Le catalogue de vente annonçait une photographie d’un discours d’Édouard Herriot devant les députés au Grand Théâtre de Bordeaux. Comprendre « devant l’Assemblée repliée à Bordeaux en juin-juillet 1940 après l’entrée des troupes allemandes dans Paris ». Serait-ce l’une des dernières séances de la Chambre des députés avant qu’elle ne vote les pleins pouvoirs à Pétain ? Le moment serait historique…

À y regarder de plus près, le doute s’installe. Édouard Herriot, né en 1872, aurait 68 ans. Or il semble ici beaucoup plus jeune. La numérisation et l’observation en détail du cliché s’imposent.

  • Les chapeaux des rares dames (une vingtaine tout au plus) évoquent davantage les Années folles que les années de guerre.
  • Une caméra est installée au balcon. Sans doute ne s’agit-il pas d’une assemblée ou d’une séance quelconque.
  • On remarque également des porte-noms sur certaines tables. Mais qu’indiquent-ils ? Grâce aux nouvelles technologies et aux possibilités de zoom qu’elles offrent, on parvient à décrypter : Bulgarie, Canada, Chili, France, Grèce, Irlande, Italie… Des noms de pays ! Ils indiquent des noms de pays !

Les années 1920, une assemblée prestigieuse, internationale…

Ne s’agirait-il pas de la Société des Nations (SDN) ?

Trouver la réponse à deux questions nous permettrait d’étayer cette théorie :

  • Le décor est-il celui du siège de la SDN ?
  • Édouard Herriot a-t-il un jour prononcé un discours devant la SDN ?

En comparant cette photographie avec d’autres de la SDN1 et en reconnaissant le mur du fond, le balcon ainsi que la disposition de la salle, on peut affirmer qu’il s’agit bien du Palais Wilson, à Genève, où la SDN a siégé de 1920 à 1936.

Le décor est posé. La datation se précise.

Attachons-nous maintenant à creuser la piste de l’orateur. Édouard Herriot, donc, puisqu’il s’agit bien de lui, fut Maire de Lyon de 1905 à 1957. Mais ce n’est certes pas à ce titre qu’il aurait pu intervenir à la SDN. Il a par ailleurs endossé des responsabilités nationales importantes. Dans cette période 1920-1936, il a exercé les fonctions de :

  • Député du Rhône de 1919 à 1936
  • Ministre de 1934 à 1936
  • Président du Conseil des Ministres et Ministre des Affaires étrangères en 1924-1925 et en 1932
  • Président de la Chambre des Députés en 1925-1926 et de 1936 à 1940.

Avec quelle casquette Édouard Herriot s’est-il présenté devant la SDN ?

Le journal Le Salut Public2 nous donne la réponse : il a prononcé un discours à la SDN le 5 septembre 19243!
Édouard Herriot avait 52 ans (ce qui semble davantage correspondre à la photo) et était alors Président du Conseil des Ministres et Ministre des Affaires étrangères.

Nous pouvons donc désormais affirmer qu’il ne s’agit pas d’un discours prononcé par Édouard Herriot devant les députés à Bordeaux en 1940 mais à la SDN à Genève le 5 septembre 1924.

« La justice sans la force ; la force sans la justice »

28 juin 1919. Le Traité de Versailles met fin à la Première Guerre mondiale et annonce la création d’une Société des Nations. Organisation internationale, la SDN avait pour objectif de préserver la paix en Europe. Elle fut remplacée par l’Organisation des Nations Unies (Onu) en 1946. Elle siégeait à Genève, dans l’Hôtel National, devenu Palais Wilson en 1924, puis dans le Palais des Nations à partir de 1936.

En ce mois de septembre 1924 ont lieu de vifs débats sur le fonctionnement de la SDN. Les sujets abordés traitent des questions d’arbitrage des agressions, de sécurité, de désarmement et d’admission de l’Allemagne.

Édouard Herriot intervient le 5 au nom de la France en sa qualité de Président du Conseil. Le 6, le journal Le Salut public écrit : « [Son discours] n’est que le commentaire […] de ces mots de Pascal qu’il a proposés comme devise à la Société des Nations : La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans la force est contredite parce qu’il y a toujours des méchants. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force, et pour cela faire que ce qui est juste soit fort et que ce qui est fort soit juste. ”4

La galerie de portraits

L’observation de la photographie nous a enfin permis de faire connaissance avec certains membres de l’assemblée.

Saurez-vous retrouver ces visages ?

Est-il utile d’épiloguer sur les bénéfices apportés par les nouvelles technologies au métier d’archiviste ? Grâce à elles, cette photographie a pu être localisée et datée. Ce qui aurait été bien plus difficile quelques années auparavant.

Et au-delà même de l’analyse archivistique du document, elles auront finalement permis de redécouvrir un discours « oublié » d’Édouard Herriot. Presque cent ans plus tard, à la lueur du siècle écoulé, ce discours n’aurait-il pas une saveur particulière ?

Par Anne FOREST, archiviste, Archives de Lyon

Merci à Catherine Dormont, Directrice adjointe des Archives de Lyon, pour sa vue perçante !

 

  1. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b9026020g.r=S.D.N%20S.D.N?rk=901292;0 []
  2. Quotidien basé à Lyon, 71 rue Molière, paru de 1848 à 1944. []
  3. http://www.memoireetactualite.org/fr/presse_consultation.php?q=cat%3Apresse+AND+pr_dpub%3A%5B19240905+TO+2017%5D+AND+pr_titre%3A%22Le+Salut+Public%22&start=0&pdf_page=1&pr_titre=&searchtype=a&type_date=1&rs_kw=&rs_to=&rs_from=05/09/1924&rs_on=&rs_annee=&rs_mois=&rs_jour=&ra_titre_per%5B%5D=”Le%20Salut%20Public”&ra_type_journal%5B%5D=&ra_zone_geo%5B%5D= []
  4. http://www.memoireetactualite.org/fr/presse_consultation.php?q=cat%3Apresse+AND+pr_dpub%3A%5B19240906+TO+2017%5D+AND+pr_titre%3A%22Le+Salut+Public%22&start=0&pdf_page=1&pr_titre=&searchtype=a&type_date=1&rs_kw=&rs_to=&rs_from=06/09/1924&rs_on=&rs_annee=&rs_mois=&rs_jour=&ra_titre_per%5B%5D=”Le%20Salut%20Public”&ra_type_journal%5B%5D=&ra_zone_geo%5B%5D= []

Anne FOREST

Archiviste, Archives de Lyon

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.