PERSONNAGE/Albert Kimmerling…

Ecole nationale d'aviation L'aviateur Kimmerling emmenant une famille - 4FI04340 ©Archives municipales de Lyon

Ecole nationale d’aviation
L’aviateur Kimmerling emmenant une famille – 4FI04340
©Archives municipales de Lyon

Tout au long du mois de juin, dans le cadre du Challenge AZ, nous vous proposons d’explorer les ressources disponibles dans les fonds des Archives municipales de Lyon.

Aujourd’hui, K comme Kimmerling…
…Albert, de son prénom

Albert Kimmerling est né à Saint-Rambert-L’Ile Barbe, le 22 juin 1882, et mort à Mourmelon le 9 juin 1912 dans un accident d’avion.

Il fait ses études au lycée Ampère de Lyon avec un intérêt tout particulier pour la mécanique. Il entre en « section mécanique » aux Etablissements Cottin-Desgouttes, constructeurs de camions et d’automobiles à Lyon. En octobre 1909, à l’âge de 27 ans, Albert Kimmerling est employé par le constructeur Voisin.

Elève-pilote, puis pilote, il embarque sur un biplan Voisin et part pour une tournée en Afrique du Sud avec son mécanicien J. Moller.

Le 28 décembre 1909, il réalise sur un avion Voisin le premier vol à moteur en Afrique du Sud.
En 1910, il est de retour en France et s’installe à Miramas où lors d’une fête d’aviation le 16 juin 1910, son avion Voisin chute de 20 mètres. Albert Kimmerling est blessé.

Roger Sommer, pionnier et constructeur, lui propose, le 8 novembre 1910, la création d’une école lyonnaise d’aviation à Bron.

Le 11 février 1911, encouragé par son ancien employeur Lionel Cottin, il effectue le premier vol régional avec atterrissage sur un lieu déterminé à l’avance. C’est à cette époque qu’il donne le baptême de l’air à Edouard Herriot, maire de Lyon.

Au cours des années 1911-1912, Albert Kimmerling participe à de nombreux meetings ou circuits en France et en Suisse. Il quitte Lyon en 1912 pour prendre la direction de l’Ecole de pilotage Sommer à Bouzy dans la Marne. Le 9 juin 1912, lors d’un vol d’essai d’un nouveau monoplan biplace Sommer, l’appareil s’écrase au sol. Albert Kimmerling et l’ingénieur Tonnet trouvent la mort.

L’année 1912 est douloureuse pour l’aviation lyonnaise. Le 26 septembre, son premier employeur le constructeur d’avion Charles Voisin meurt dans un accident d’automobile sur la RN6 à Corcelles-en-Beaujolais.



Lyon lui rend hommage

Rue Kimmerling (3e arrondissement)
Tenant : rue Maurice Flandin
Aboutissant : avenue Lacassagne
Attribué par délibération du conseil municipal le 5 août 1912
Antérieurement : chemin Rachais


Par Anne-Catherine MARIN, directrice (2000-2015) des Archives municipales de Lyon

Archives de Lyon

Point de rencontre entre le centre historique et le nouveau quartier de la Confluence, les Archives de Lyon conjuguent passé et modernité. Derrière une grande verrière, au coeur de l’ancien centre de tri postal entièrement réhabilité se trouvent plus de huit siècles de mémoire lyonnaise. Les archives produites par l’administration municipale depuis le Moyen-âge sont précieusement conservées sur des kilomètres de rayonnages. Des archives de familles, d’entreprises, d’associations, de syndicats, d’architectes, de photographes viennent compléter ces sources de l’histoire de Lyon, et rendre compte de la diversité sociale et culturelle du territoire au fil du temps.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.