ARCHIVES/Etat-civil

Registres d'état-civil ©Laurent Vella

Registres d’état-civil ©Laurent Vella

Tout au long du mois de juin, dans le cadre du Challenge AZ, nous vous proposons d’explorer les ressources disponibles dans les fonds des Archives municipales de Lyon.

Aujourd’hui, E comme Etat-civil…

Mis en place à la révolution française, il est la première source administrative à consulter lorsque l’on souhaite faire des recherches généalogiques.

> Pour en savoir plus

A Lyon, l’enregistrement des actes d’état civil (naissances, mariages et décès) est assuré par les 9 mairies d’arrondissement qui les conservent.
Passé un délai relativement long, (100 ans pour les registres de naissances, 75 ans pour les registres de mariage et de décès), les registres sont versés aux Archives municipales.
Ils sont alors numérisés et mis en ligne sur le site internet : rubrique « Archives en ligne ».
Vous pouvez effectuer vous-même votre recherche par Internet et imprimer les actes directement.

La libre consultation des registres dans les mairies d’arrondissement est possible au terme de délais différents selon les types d’actes (loi du 15 juillet 2008).

  • Naissances : 75 ans
  • Mariages : 75 ans
  • Décès : immédiatement communicable

Pour les actes qui figurent dans les registres qui ne sont pas encore librement communicables, un extrait ou une copie intégrale selon les cas peut être délivré par la mairie d’arrondissement où a été enregistré l’acte.

Par Amélie GUILLET, archiviste aux Archives municipales de Lyon


Archives de Lyon

Point de rencontre entre le centre historique et le nouveau quartier de la Confluence, les Archives de Lyon conjuguent passé et modernité. Derrière une grande verrière, au coeur de l’ancien centre de tri postal entièrement réhabilité se trouvent plus de huit siècles de mémoire lyonnaise. Les archives produites par l’administration municipale depuis le Moyen-âge sont précieusement conservées sur des kilomètres de rayonnages. Des archives de familles, d’entreprises, d’associations, de syndicats, d’architectes, de photographes viennent compléter ces sources de l’histoire de Lyon, et rendre compte de la diversité sociale et culturelle du territoire au fil du temps.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.